Tout l'immobilier sur le bassin d'Arcachon
Acheter un bien

Les 3 choses à savoir avant d’acheter un lot de copropriété

achat en copropriété sur le bassin d'Arcachon

Si vous avez choisi d’acheter un appartement (et, dans certains cas de figure, même une maison), alors vous devez savoir que vous allez intégrer une copropriété. C’est-à-dire que vous devenez propriétaire de votre logement mais également d’une portion du bâtiment, au même titre que vos voisins propriétaires. Un achat en copropriété sur le bassin d’Arcachon implique trois choses :

  • La double propriété ;
  • L’intégration au syndic de l’immeuble ;
  • Un partage des frais d’entretien du bâtiment.

Entrons dans le détail pour que vous sachiez exactement à quoi vous attendre.

1) La notion de double propriété

D’après la loi du 10 juillet 1965, un achat en copropriété sur le bassin d’Arcachon vous rend doublement propriétaire :

  • Vous devenez propriétaire de votre logement, bien sûr, un appartement considéré comme partie privative ;
  • Mais vous devenez également propriétaire des couloirs, équipements, hall, bref, de tout ce qui constitue les parties communes de l’immeuble.

Un tel statut implique que dans les cas où il faudrait intervenir (entretien, réparations etc.), vous prenez des décisions en groupe, avec les autres copropriétaires. Il faut donc vous adapter à la façon dont fonctionne la copropriété, avec ses règles, et surtout ses obligations, avec leurs avantages et inconvénients.

2) L’intégration au syndic après un achat en copropriété sur le bassin d’Arcachon

La deuxième chose à savoir pour un achat en copropriété sur le bassin d’Arcachon, c’est que devenir copropriétaire vous fait intégrer automatiquement le syndic de l’immeuble. C’est une entité chargée de :

  • Veiller au respect du règlement de copropriété (il comprend l’ensemble de règles, obligations et droits liés à la copropriété, la division des parties privatives et communes, et leurs conditions d’utilisation) ;
  • Garder à jour le carnet d’entretien des lieux ;
  • Contacter les fournisseurs et professionnels extérieurs pour s’occuper de travaux ;
  • Intervenir en cas de problème juridique ;
  • Appliquer les décisions votées en assemblée générale (réunion des copropriétaire ayant lieu une fois l’an). Les réunions en assemblée générale ont pour but de voter le budget prévisionnel de l’année n+1, les prochains travaux dans l’immeuble, les changements éventuels au règlement de copropriété, et l’élection des membres du conseil syndical.

Si vous voulez en savoir davantage sur le rôle du syndic, cliquez ici.

3) Le partage des frais d’entretien du bâtiment

Le bon côté d’un achat en copropriété sur le bassin d’Arcachon, c’est que vous partagez automatiquement les frais d’entretien et de réparation dans les parties communes et plus généralement dans le bâtiment. Les frais pris en considération vont du ménage dans les couloirs jusqu’au remplacement des luminaires, la réparaton de l’ascenseur ou un ravalement de façade, par exemple. Du moment que les travaux sont votés en assemblée générale. Ces frais sont répercutés sur les charges de copropriété : plus il y a de copropriétaires, moins ces travaux vous reviennent cher.

Le côté ennuyeux à cela, c’est que la majorité l’emporte toujours. Vous pouvez vous retrouver minoritaire dans le vote d’une réfection que vous ne souhaitiez pas financer, parce que vous n’en voyez pas l’utilité ou vous jugez que vous n’avez pas d’argent à perdre en ce moment. Malheureusement, même si vous votez contre, vous devrez mettre la main au portefeuille comme tout le monde.

Le pire scénario possible, c’est que la majorité vote pour des travaux dans ce qu’on appelle des « parties communes à usage privatif ». Dans ce cas, il s’agit souvent d’un jardin ou d’une terrasse intégrée à un appartement. Un seul copropriétaire en jouit donc, mais elle est considérée par sa nature comme une partie commune. Vous financez alors partiellement l’entretien de l’appartement d’un de vos copropriétaires… et vous ne pouvez rien y faire.

Bref. Rappelez-vous bien de tout ceci avant de vous lancer dans un achat en copropriété sur le bassin d’Arcachon. Et souvenez-vous que les charges de copropriété devront être comptées dans votre plan de financement.

Article écrit par:

Avatar

Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Partagez
Enregistrer
Tweetez